Thématiques

Le congrès mettra en avant la thématique « Chimie et vivant » car c’est un sujet transversal qui concerne de plus en plus de chimistes mais préservera une part importante aux autres disciplines : 

 – Catalyse : Elle est au cœur des défis pour un futur plus propre et durable. Cette session s’intéressera aussi bien à la catalyse hétérogène qu’homogène et hybride. Les contributions proposant de nouveaux concepts ou permettant une meilleur compréhension et design de catalyseurs depuis l’échelle moléculaire aux matériaux ainsi que les procédés catalytiques seront les bienvenues.  

– Chimie de coordination : Elle regroupe la synthèse, la caractérisation et les études de réactivité de complexes de coordination et organométalliques des métaux de transition et des groupes principaux, ainsi que leurs applications dans les domaines des matériaux moléculaires, de la catalyse homogène et à l’interface avec le vivant (chimie bioinorganique, chimie bioinspirée, chimie médicinale, …). 

– Chimie des polymères et matériaux : Les matériaux polymères jouent un rôle majeur pour apporter des réponses et des solutions aux défis sociétaux. Ils sont par exemple incontournables dans les domaines de la santé humaine et dans l’énergie.  Dans le cadre de SCF18, la thématique Chimie des polymères et matériaux recouvre la synthèse, la caractérisation, les propriétés, la mise en forme et les applications de ces matériaux.

– Chimie du solide : La multidisciplinarité, associant synthèse, caractérisation, modélisation et étude des propriétés physiques, en fait une science à part dans le paysage de la chimie. Cependant son impact sociétal est important. La recherche dans ce domaine a permis l’émergence des technologies de pointe d’aujourd’hui, incontournables, notamment dans le domaine des communications de la santé ou encore des énergies… Mais quels sont ou seront les solides d’aujourd’hui qui assureront le développement des technologies de demain ?

– Chimie industrielle : Les approches sont multidisciplinaires et concernent non seulement tous les chimistes mais également l’ensemble de la population – procédés innovants et intensifiés, nouvelles approches énergétiques, utilisation de matières premières renouvelables, nouvelles valorisations et produits moins dangereux en phase avec la règlementation (eg. REACH), recyclage et économie circulaire,respect de l’environnement (traitements à la source, traitements des rejets aqueux, gazeux et des déchets).

– Chimie organique : Elle rassemble les différents aspects concernant la préparation, les transformations et les propriétés d’architectures moléculaires et supramoléculaires carbonées: synthèse et méthodes, chiralité et synthèse asymétrique, chimie organométallique, chimie bioorganique. La chimie organique est un outil de choix pour la compréhension des systèmes biologiques. 

– Chimie physique : Elle consiste à étudier la structure, les propriétés et les transformations de la matière en associant à l’analyse des comportements macroscopiques une description des mécanismes moléculaires. 

– Energie : La transition énergétique est au cœur des préoccupations. Est explorée l’énergie sous ses différentes formes incluant les énergie non-renouvelables, renouvelables, la biomasse, l’énergie nucléaire, ainsi que les dispositifs de conversion et stockage mais aussi les procédés et technologies énergétiques, l’éco-conception et l’analyse du cycle de vie.